Quatre-Quarts au rhum et sucre brun

Après le Quatre-Quarts au chocolat, voici une autre façon de revisiter ce célèbre gâteau, parfait à l’heure du goûter ! J’ai craqué sur une recette aperçue sur le blog des douceurs de la famille Praline, le quatre quarts au sucre roux, rhum et vanille selon Philippe Conticini. Pour moi, pas de crème épaisse, ni de vraie vanille, et plutôt du sucre brun à la place de la cassonade, mais à part ça, c’est vraiment l’association rhum et sucre « ambré » qui m’intéressait et je n’ai pas été déçue !

Ingrédients :

– 5 oeufs
– le même poids de farine
– le même poids de sucre brun (aka vergeoise)
–  le même poids de beurre
– 1 sachet de sucre vanillé
– 3 CS de rhum

Préparation :

– Préchauffer le four à 170°C.
– Séparer les jaunes des blancs et peser chacun séparément pour connaître le poids des oeufs (indispensable pour savoir ensuite les doses de farine, sucre et beurre !)
– Fouetter les jaunes avec le sucre brun et le sucre vanillé, jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux.
– Verser le rhum ainsi que le beurre fondu, et bien mélanger.
– Ajouter la farine et l’incorporer jusqu’à ce que le mélange soit homogène.
– Monter les blancs en neige (pas trop ferme) et incorporer délicatement à la pâte.
– Verser dans un moule à cake recouvert de papier sulfurisé.
– Enfourner 45 minutes.
– Laisser refroidir avant de démouler et déguster.

Note :

– J’ai enfourné le quatre-quarts pendant 40 minutes. Si les bords étaient bien cuits, le centre du gâteau était encore coulant. Je pense donc que ça peut valoir le coup de le mettre 5 voire 10 minutes de plus…

Cuisinière téméraire dotée de deux mains gauches, d'une imagination parfois débordante et de bonne volonté pour progresser...

12 commentaires

  1. Coucou Nel
    J’avais vu la recette sur ta culinothèque et j’en ai salivé à la vision. M’imaginant trempant une tranche dans ton ti thé de four o’clok.
    Même cause, même effet.
    Biz bien amicale

  2. Une bonne idée que je note, sucre brun et rhum j’aime beaucoup. Pour la cuisson, tu connais peut être le truc mais une lame de couteau que tu plantes au centre de ton gâteau et qui ressort sèche, le gâteau est cuit. Je le réalise toujours car il faut souvent adapter les temps en fonction du four. Bises

  3. Je viens de le tester. Délicieux! J’ai mis plus de rhum (et pris du rhum brun), et je l’ai cuit dans un moule à manquer. J’ai recouvert d’un glaçage chocolat (à base de philadelphia) et on s’est régalé. Il ne reste que la moitié et on est que deux… Ouhhhhhh les gourmands!

    Merci pour cette recette 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.